Le minimum humain réflexions juive et chrétienne sur les valeurs universelles et sur le lien social

Le minimum humain réflexions juive et chrétienne sur les valeurs universelles et sur le lien social

Le minimum humain
réflexions juive et chrétienne sur les valeurs universelles et sur le lien social

Résumé

Réflexion du rabbin et du pasteur protestant sur les fondements oecuméniques d'une coexistence pacifique de différentes cultures et croyances.

Quatrième de couverture

Lorsque Noé sortit de l'arche, Dieu lui donna les préceptes qui allaient permettre à l'humanité de prendre un nouveau départ. Selon la tradition juive, tandis que la Loi confiée à Moïse vaut pour le seul peuple de l'alliance, les sept préceptes reçus par Noé contiennent le minimum humain indispensable à la constitution du lien social dans des sociétés multiculturelles.

Comment la pensée chrétienne comprend-elle cette tension entre l'universel et le singulier ? N'a-t-elle pas succombé plus d'une fois à la séduction d'un universel centrifuge qui, de proche en proche, coloniserait tout l'espace ? Certes, l'Évangile est une « bonne nouvelle » plutôt qu'une Loi ; les Béatitudes suggèrent toutefois un art de vivre l'universel comme un don et comme une éthique de responsabilité.

Le débat s'élargit finalement à l'islam et à l'humanisme laïque. Chacun des quatre partenaires présente sa manière propre de nouer des valeurs proposées comme universelles avec le message singulier qu'il désire faire entendre. Les points de rencontre ou d'écart ne sont pas toujours là où on pouvait les attendre.
 
Meyer, David - Bourqueney, Jean-Marie de
préface de : Amin Maalouf
Lessius , Bruxelles
collection L'Autre et les autres , numéro 11
Parution :  mars 2010
 

[top]  -  [retour]